#PODCAST Mon vélo au quotidien #4

Jeudi dernier, au Collège Volney de Craon, je remettais avec ma collègue Conseillère départementale Odile Gohier, trois vélos gratuits à trois jeunes collégiennes, volontaires, motivées pour parcourir au quotidien, le trajet domicile école, un trajet souvent inférieur à 3 kilomètres.

Cette opération « Au collège en biclou » illustre parfaitement la volonté des collectivités locales, et ici du Conseil départemental de la Mayenne,  de se saisir des enjeux des mobilités douces et propres, en écho à leur ambition bas carbone. Le département accompagne ainsi la fourniture à titre expérimental, de 60 vélos, achetés auprès de magasins de cycle locaux, pour près de 25 000 euros.

Il ne s’agit pas d’un effet de mode. Tous les territoires se saisissent de cet enjeu du vélo au quotidien, y compris en milieu rural ou dans les petites villes.

C’est ainsi que depuis mars 2017 sur le Pays de Château-Gontier et depuis juin 2018 sur les Communautés de Communes du Pays de Craon et de Meslay-Grez, le GAL Sud-Mayenne a mise en place à destination des salariés un service de location longue durée de VAE, vélo à assistance électrique. Ce dispositif de location connaît un succès grandissant puisque nous avons du mal à répondre aux nombreuses sollicitations des actifs, séduits par cette solution pour la santé, l’environnement et le portefeuille à 300 € par an. Face à la demande grandissante, nous devons régulièrement acheter de nouveaux vélos, et notre flotte se compose aujourd’hui de plus de 150 VAE. Ce sont très majoritairement des femmes qui utilisent au quotidien ces vélos, pour un trajet, inférieur à 10 kilomètres aller-retour.

En Pays de la Loire, comme vient de l’annoncer l’INSEE, en matière de déplacements domicile travail, la voiture garde la pôle position, même sur de courtes distances, puisque 94% des ligériens l’utilisent chaque jour. Aussi, cette initiative Vélo Electrique des intercommunalités du Sud Mayenne montre que nous pouvons collectivement inventer des solutions alternatives à la voiture, et à l’autosolisme c’est-à-dire conduire seul dans sa voiture.

Mais développer les usages journaliers du vélo auprès de nos concitoyens, doit se conjuguer avec la mise en œuvre d’infrastructures adaptées. Les communes se sont d’ailleurs saisies de cette question des voies cyclables. L’agglomération de Château-Gontier est ainsi en cours d’actualisation de son schéma directeur des voies douces, adopté en 2013, et la majorité municipale de Philippe Henry prépare d’ailleurs pour le 2nd semestre 2021 son « Plan Vélo ». La Ville de Craon prépare également dans les prochaines semaines son Plan Vélo.

Les communautés de communes des Pays de Craon, de Château-Gontier et de Meslay-Grez, qui vont prendre d’ici fin mars 2021 la compétence « mobilité » prévue dans la Loi d’Organisation des Mobilités de 2019, vont prochainement accélérer la mise en œuvre de ces plans de pistes cyclables, en particulier les interconnexions entre polarités urbaines et bourgs ruraux. Financées à 100% par le département, ces pistes cyclables adossées aux routes départementales permettront ainsi de faciliter et sécuriser les migrations du quotidien. Sont ainsi mis à l’étude les axes périphériques, Pommerieux Craon Niaffles, ou encore La Roche Neuville Loigné Château-Gontier.

C’est en conjuguant infrastructures et usages, que nous construirons collectivement une politique cyclable, durable et efficace.