Contournement Nord : 2 ouvrages d’art pour franchir une nouvelle étape

C’est avec un réel plaisir que j’ai participé cet après-midi, avec Philippe Henry et Olivier Richefou, à la présentation du projet architectural retenu par le Conseil départemental de la Mayenne pour la réalisation des ouvrages d’art, dans le cadre du contournement nord de l’agglomération de Château-Gontier.

L’arche principale, proposée par l’architecte Thomas Lavigne est d’une longueur de 296 mètres, et permet d’enjamber la rivière la Mayenne . Ce viaduc en forme d’arc a un effet majestueux, qui contribue à valoriser la rivière.

Projet ouvrage art Contournement Nord ChateauGontier V1

L’autre point fort de ce projet architectural réside dans la création d’un cheminement doux, sous le plateau routier. En doublant cette arche, l’ouvrage créée ainsi une passerelle dédiée aux randonneurs, qui pourront aller aisément d’une berge à l’autre. Cette passerelle constitue un formidable outil touristique de valorisation de la rivière la Mayenne, du chemin de halage mais également du contre-halage.

A cet important ouvrage d’art de près de 300 mètres de long sur la rivière la Mayenne s’ajoute également un pont d’environ 50 mètres sur le cours d’eau du Bouillon.

Globalement, ces deux ouvrages respectent le programme financier initial et représentent un investissement  total de 12,7 millions d’euros. Cofinancé par le Conseil départemental, le Conseil régional des Pays de la Loire et la Communauté de communes du Pays de Château-Gontier, ce chantier devrait débuté à la fin de l’année 2017, pour une livraison attendue après deux ans de travaux.

Cinq ans après le lancement des études en mai 2010, et après la déclaration d’utilité publique du projet par arrêté préfectoral le 22 septembre 2014, une nouvelle étape est donc aujourd’hui franchie. Elle constitue un nouveau jalon pour connecter le territoire du Pays de  Château-Gontier aux réseaux régionaux et amplifier notre attractivité.

Chute des dotations…attention aux raccourcis

Mardi dernier, 16 décembre dernier, j’ai eu l’occasion de présenter, comme rapporteur du budget de la Communauté de Communes du Pays de Château-Gontier, les contours du débat d’orientation budgétaire 2015, et la feuille de route financière du plan de mandat jusqu’en 2020.

L’évolution de notre panier de recettes a été au coeur de nos analyses. En effet, notre collectivité est soumise, comme toutes les autres, à une historique chute des dotations,  de 27% d’ici à 2017, 11 milliards d’euros, soit sur la période 2014-2017 un cumul de réduction de 28 milliards d’euros.

Baisse Cumulée DGF 2014 2017

Concrètement, après les baisses enregistrées en 2014 (75 000 euros de pertes de dotations par la Communauté, et 90 000 euros par 17 des 24 communes du territoires), nos projections montrent une diminution des dotations  de l’Etat de 1 million d’euros, d’ici 2017,soit en cumulé un perte nette de l’ordre de 2 millions d’euros sur la période.

Projection diminution DGF CCPCG

Certes cette chute est inquiétante, elle fragilise nos capacités d’investissement et le développement des services à la population, toutefois il convient objectivement d’admettre que la mise en place d’un système de péréquation horizontale parallèlement à ce désengagement de l’Etat, permet de relativiser cette réduction historique. En effet, nous allons normalement bénéficier sur la période d’un amortisseur important, le FPIC (Fonds national de Péréquation des ressources Intercommunales et communales), dont la montée en charge devrait contribuer à limiter l’effet récessif de l’effondrement des dotations. La péréquation horizontale freine le retrait de la péréquation verticale.

Projection DGF FPIC CCPCG

Au regard de nos indicateurs financiers actuels, la perte nette prévue à hauteur de 600 000 euros, est, à mon sens, absorbable par la Communauté.

Globalement, la diminution des dotations des collectivités n’est pas la meilleure solution pour redresser les comptes publics de l’Etat, néanmoins cet exercice imposé aux collectivités locales, qui assurent 70% de l’investissement public, ne doit pas générer les raccourcis faciles, auxquels se prêtent complaisamment certains mauvais acteurs de la vie politique.

 

 

Orientations Budgétaires 2012 au Conseil Communautaire : Focus sur les Recettes

Je présente ce mardi 31 janvier, le rapport relatif au Débat d’Orientation Budgétaire 2012 de la Communauté de Communes du Pays de Château-Gontier. Force est de constater que nous sommes dans un océan d’incertitudes pour la préparation de ce budget communautaire 2012.
Un focus sur les recettes permet de comprendre la difficulté de l’exercice préparatoire du budget. Il est en effet soumis à la triple contrainte du gel des dotations d’Etat, de la réforme précipitée de la Taxe Professionnelle, et de la conjoncture économique.
Lire la suite